🎁 20% de réduction sur les bagues avec le code : RING20 💍

0

Votre panier est vide

Earendil

Eärendil

Les Elfes sont les membres d’une race qui traverse les Âges, laissant une empreinte indélébile et mémorable sur le monde.

Généalogie des Elfes
Toutefois, il n’en ai qu’un qui fut digne de devenir une étoile, qui veille sur tout les peuples de la Terre du Milieu, et qui eut l’honneur de recevoir l’un des 3 Silmarils lors de la fin de la Guerre de la Grande Colère.

Earendil
Cet Elfe, c’est Eärendil, le Navigateur. Un Elfe, qui défiant toute logique, naquit humain, et dans sa marque sur Arda brille de mille feu.

Earendil

Tuor et Idril

En Gondolin, est Tuor, un humain de la maison Hador, qui depuis leur rencontre possède une grande affinité avec le Valar des océans et des mers Ulmo.

Tuor
Tuor et Ulmo
Il était le premier humain à se voir offrir le libre accès et l’hospitalité dans la cité des Elfes de Gondolin. Cela grâce à l’apparition d’Ulmo.

Tuor Gondoling
Il resta longtemps en Gondolin, ensorcelé par sa beauté et par celle d’Idril Celebrindal, la fille unique de Turgon, régent de la cité.

Idril

Eärendil à Gondolin

C’est la deuxième fois dans l’histoire après Beren et Luthien (et avant Arwen et Aragorn) qu’une Elfe et un Homme s'unirent. Et de ce mariage exceptionnel naquit Eärendil, le semi-elfe.

Earendil et Idril
On le décrit comme possédant les atouts des deux races : une beauté resplendissante, la sagesse des Eldar, et l’endurance des Humains.

Earendil jeune
Toutefois en Gondolin, tout le monde ne voyait pas Tuor un simple humain et sa progéniture d’un bon oeil...

Maeglin, conseiller de Turgon, se méfiant de Tuor depuis son arrivée en Gondolin, gardait un regard attentif au moindre fait et geste de l’étranger.

Maeglin
Ce fut également Maeglin qui, 7 ans après la naissance d’Eärendil, révéla à Morgoth l’emplacement de la cité cachée, aboutissant à son assaut par les forces du mal.

Maeglin trahison
Gondolin John Howe
La ville fut assiégé, sans espoir de salut, les Elfes n’étant ni prêt ni suffisamment nombreux.

Chute de Gondolin
La cité était mise à sac, et Tuor voulu mettre sa femme et son fils en sécurité. Mais Maeglin s'était emparé d’eux, il le rattrapa et l'affronta sur les remparts de la cité, alors même qu’elle brulait en contre-bas.

Maeglin et Earendil
Il vainquit le ravisseur, le faisant chuter du mur, jusque dans les flammes qu’il avait engendré.

Chute Maeglin

La Fuite de Gondolin

Heureusement, Idril avait aménagé un passage secret qui permit à de nombreux Elfes de fuir, en compagnie de Tuor et sa famille.

Fuite Gondolin
Le passage les mena vers le Nord, dans la direction même d’Angband, en passant par les monts enneigés et la fumée noire de la ville couvrant leur retraite, les rescapés avaient une longueur d’avance sur l’armée de Morgoth. Mais malheureusement pour eux, il avait joué un coup d’avance.

Angband
Dans les Pics Rocheux, les forces de Morgoth les attendaient. Une embuscade mené par un Balrog s’en prit alors à Tuor et sa troupe, qui était composé de beaucoup de blessés, mais également de femmes et d’enfants.

Tuor et Idril
C’est grâce à l’arrivée impromptue de Thorondor, premier seigneur des Aigles et au sacrifice de Glorfindel, emportant le Balrog dans sa chute, qu’ils purent tous s’échapper loin de Morgoth et sa fureur.

Aigle Seigneur des Anneaux
Glorfindel
Tuor les mena vers le sud, en Nan-tathren, le pays des Saules. Là les Elfes léchèrent leur blessures, et firent une fête en l’honneur de Gondolin et en l’honneur de roi.

Tuor composa un chant pour Eärendil, en l’honneur d’Ulmo et de sa venue.

Earendil Tuor Idril
Et naquit ainsi un amour pour la mer dans les coeurs de Tuor et son fils.

Ulmo Tuor
Ils voyagèrent encore et arrivèrent à l’embouchure du Sirion. Puis ils rejoignirent Dior, (lui aussi semi-elfe car fils de Beren et Luthien), et sa fille Elwing, ayant fui le Doriath après son attaque.

Dior et Elwing
Ils s’installèrent là, en compagnie de Gil-Galad, fraîchement nommé Haut-Roi des Noldor.

Gil Galad

Le Voyage d'Eärendil

Cette petite communauté de rescapés du Doriath et de Gondolin grandit peu à peu, jusqu’à devenir un peuple en lui-même.

Ils furent rejoint par Círdan et ses marins, et ils finirent par se diriger vers la mer, et la construction de navires.

Cirdan
Mais Tuor sentait la vieilliesse l’envahir. Il construisit un navire et fit voile avec Idril, sa femme, vers l’Ouest. Et personnes en Terre du Milieu n’endendit plus parler de Tuor.

Eärendil et Idril

Eärendil devint alors le seigneur des Elfes du Sirion, et prit pour femme Elwing, avec il eut deux fils : Elrond et Elros.

Earendil Silmarillion

Eärendil sur les mers

Il se lia d’amitié avec Círdan, et avec son aide ils battirent Vingilot, “fleur d’écume”, le plus beau navire jamais chanté.

Earendil Vingilot
Mais Eärendil ne restait jamais tranquille sur les côtes, son coeur allant vers ses parents partis au loin, et la volonté de trouver Valinor pour plaider de l’aide pour les Elfes du Sirion auprès des Valar.

Mais il ne trouva ni Tuor et Idril, ni Valinor.

Vingilot

Les Elfes contre les Elfes

Sur terre, Maedhros et Maglor, fils de Fëanor et responsables de l’attaque sur le Doriath, attaquèrent le Sirion, pour retrouver le Silmaril perdu, celui-là même qu’Elwing cachait.

Maedhros et Maglor
Advint alors le dernier massacre des Elfes par les Elfes, le plus cruel. Les exilés de Doriath et Gondolin furent attaqués par surprise, et anéantis.

Mais Maedhros et Maglor ne trouvèrent pas Elwing, seulement Elrond et Elros, encore jeune, qu’ils prirent en pitié et laissèrent en vie en les faisant prisonnier.

Maedhros Elrond
Les navires de Gil-Galad et Círdan arrivèrent trop tard, car ni Elwing ni ses enfants ni le Silmaril n’étaient trouvable. Les Elfes restant se joignirent à Gil-Galad et quittèrent l’embouchure du Sirion, désespérés.

Sirion
Mais Elwing n’était pas morte, car elle s’était jeté en mer, recueillit par le Valar Ulmo, qui la sauva de la noyade et lui offrit l’apparence d’un signe sur le sein duquel le Silmaril brillait comme une étoile.

Ulmo et Elwing

Retrouvailles d'Idril et Eärendil

Elle voyagea donc jusqu’à qu’une nuit, Eärendil la vit illuminer le noir. Elle arriva à bord exténuée, et s'évanouit.

Elwing et Earendil

Vers Valinor

À son réveil, après d’heureuses retrouvailles, elle lui raconta le malheur des ports du Sirion, ce qui vint à bout d’Eärendil, qui dégouté des Terres du Milieu, fit voile une fois encore vers l’inconnu, pour trouver Valinor.

C’est grâce à la lueur grandissante du Silmaril qu’ils atteignirent enfin les Terres Immortelles, après avoir traversé ombres et brumes.

Earendil Valinor
Les Teleri furent stupéfaits de voir un navire arriver de l’Est. Elwing et Eärendil furent les seuls à mettre pied à terre. Défiant la volonté des Valar, Eärendil fut le premier humain à poser le pied sur la rive immortelle.

Le reste de leurs compagnons firent demi-tour et ne les revirent plus jamais. Il marcha seul, et ne croisa personne. Appelant en langue des Elfes et des Hommes, c’est Eönwë, le héros du Valar Manwë, qui le trouva seul, et l’amena devant les Valar. Depuis longtemps soutenu auprès de Manwë par Ulmo, Eärendil soutint lui aussi la pitié envers les Eldar et les Edain.

Manwe
Manwë accepte alors d’entrer une fois encore en guerre contre Morgoth. Mais il fallait résoudre le problème du destin de ces deux nouveaux arrivants. Manwë les banni de la Terre du Milieu, mais leur offrit à eux et à leur enfants le pouvoir de choisir entre l’immortalité des Elfes ou la mortalité des Humains.

Eärendil laissa sa femme choisir, étant lui-même fatigué. Elle prit la décision de suivre le destin des Eldar, en l’honneur de Luthien. Il la suivit aussi, quoique légèrement à contrecoeur, car celui-ci penchait vers les Hommes, la race de son père.

La Guerre de la Grande Colère

Les Valar tinrent alors Vingilot, et le firent s’envoler dans les océans célestes.

Earendil Vingilot
“Un navire neuf alors ils lui construisirent
De mithril et de verre elfique
À la brillante proue ; point de rame dolée.
Aucun voile ne portait son mât d’argent
Le Silmaril comme une lanterne
Et bannière brillant d’une vivante flamme
Pour lui par Elbereth elle-même
Fut fixée, qui vint là,
Et des ailes immortelles pour lui fabriqua ;
Elle établit pour lui un destin immortel
Pour naviguer dans les cieux sans rivages
Et venir derrière le Soleil et la lumière de la Lune.”
JRR Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, La Communauté de l’Anneau

Eärendil voyageait loin dans l’espace, visible depuis Arda grâce au Silmaril brillant comme jamais.

Vingilot
Elwing ne le suivi jamais si loin, elle n’aurait pas supporté le froid et le désert de l’espace. Alors elle s’établit dans une tour blanche, près des Mers Extérieures, là elle apprit à parler aux oiseaux, et même à voler.

Elwing tour
Et parfois, parce qu’Eärendil revenait près de la terre, elle s’envolait pour le retrouver.

Elwing

L'étoile du Grand Espoir

Vingilot, avec Eärendil, devint une étoile, un signe d’espoir pour tous en Terre du Milieu. Ils l’appelèrent Gil Estel, “l’étoile du grand espoir”.

Gil Estel
En bas, en Terre du Milieu, la guerre faisait rage. Les Vanyar, les Noldor, quelques Teleri, et les Valar s’étaient alliés et fondaient sur les armées de Morgoth. Ainsi, c’était la grande bataille, la Guerre de la Grande Colère.

Guerre de la Grande Colère
Les Orques étaient innombrables mais faibles. Les Balrogs, détruit. Mais Morgoth fit venir des renforts inattendus, et très puissant. Du coeur d’Angband surgit une armada de Dragons ailées jamais vu. Ils étaient si puissant que l’armée des Valar recula face à eux. Mais Eärendil s’avança à bord de Vingilot et en compagnie de Thorondor et des oiseaux du ciel.

La Guerre de la Grande Colère

Eärendil et Ancalagon

La bataille fit rage dans les airs, tout un jour et toute une nuit. Et c’est avant le levé du soleil qu’Earendil transpersa Ancalagon le Noir, le plus grand des Dragons, et le précipité du haut du ciel. ll tomba sur les pics du Thangorodrim, qu’il brisa dans sa chute.

Earendil Ancalagon
Morgoth prit peur, il fuit, mais fut capturé par les Valar, qui lui coupèrent les pieds et le bannir du monde.

Morgoth capture
Ainsi se termina la Guerre de la Grande Colère, et Eärendil s’en retourna vers les cieux, où il lévite encore comme étoile, l’étoile des marins, et l’étoile des amants, Venus.

Earendil symbole

Films de Peter Jackson

Dans les films de Peter Jackson, Galadriel offre à Frodon lors de son départ de Lothlorien, une fiole contenant la lumière d’Eärendil, fiole qu’il utilise dans le Retour du Roi dans l’antre de Shelob l'Arachnée, où l’on peut entendre l’incantation “Aiya Eärendil ! Elenion Ancalima”, ce qui veut dire “salut Earendil, la plus brillante des étoiles”. Ce qui lui permit de s’éclairer et avancé dans l’antre de la bête.

Sources (textes et illustrations) :
  • Le Seigneur des Anneaux/Le Silmarillion - JRR Tolkien
  • https://en.wikipedia.org/
  • https://lotr.fandom.com/
  • https://www.tolkiendil.com/
  • https://www.youtube.com/channel/UC2KS7d-AX_qTnazWE1Ey9tA/videos
  • https://www.youtube.com/user/TheMetalluca/videos
  • https://www.youtube.com/channel/UCFSxmv5TUOzAcSfsZ8ENEFg/videos
  • https://www.youtube.com/channel/UCOwuxI6Z3uLANkwER-ZPM5Q
  • https://www.youtube.com/user/MegaMETALLLL/videos
  • https://www.tednasmith.com/
  • https://www.john-howe.com/portfolio/gallery/
  • https://www.deviantart.com/belegilgalad
  • https://www.deviantart.com/leone-art
  • https://www.deviantart.com/wisesnailart
  • https://www.deviantart.com/zdrava
  • https://www.deviantart.com/ekukanova
  • https://www.artstation.com/lorenzodesanctis
  • https://www.deviantart.com/nartemide

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.