🎁 20% de réduction sur les bagues avec le code : RING20 💍

0

Votre panier est vide

Isengard

Isengard

“Isengard était une étrange place forte, et elle avait longtemps été belle ; là avaient résidé de grands seigneurs, les gardiens du Gondor à l’Ouest, et des sages qui observaient les étoiles. Mais Saroumane l’avait lentement adaptée à ses desseins mouvants et, à son idée, bien qu’il s’abusât améliorée car tous ces artifices et dispositifs ingénieux pour lesquels il abandonnait sa sagesse antérieure, et qu’il se plaisait à imaginer siens ne venaient que du Mordor...”
J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Livre 3, Chapitre 8

Le Calenardhon

Le Calenardhon, ou Province Verte, est une vaste région appartenant autrefois au Gondor. Délimité au Nord par la forêt de Fangorn, et au Sud par l’Ered Nimrais, les Montagnes Blanches.

Calenardhon

La Tour d'Orthanc

Les Numénoréens en exil y édifièrent la Tour d’Orthanc conçue pour être imprenable, taillée dans une pierre noire invulnérable.

Isengard
Elle est entourée d’une immense enceinte de pierre qui fusionne avec la montagne. Les Numénoréens nommèrent cette forteresse l’Isengard, ou “Angreost” en sindarin.

Orthanc
La Tour d’Orthanc quant à elle fut surnommée le Mont du Croc.

Dressé au Sud des Monts Brumeux, dans la vallée de Non-Curunír, au Nord de ce qui sera la Trouée du Rohan, Isengard était une forteresse destinée à surveiller et protéger l’accès entre les Montagnes Blanches et les Monts Brumeux.

Isengard carte
Du fait de son éloignement, les Numénoréens y installèrent un Palantír, afin de pouvoir communiquer aisément avec les autres cités et les forteresses du royaume.

Palantir
Au fil du temps, le Calenardhon fut petit à petit déserté par les Hommes du Gondor, notamment du fait de l'affaiblissement du royaume, des ravages causés par la grande peste de 1636, et les invasions qui l’avaient suivie.

Minas Tirith

Les Éothéod

Non loin de là, dans les vallées hautes de l’Anduin, se trouvaient les Éothéod.

Eotheod
Un peuple d’Hommes originaires du Rhovanion, mais chassés de leur terres par les invasions des Gens-des-Chariots.

Eothéod
Les Éothéod, malgré la distance qui les sépare du Gondor, entretiennent toujours des relations amicales avec les Dúnedain. Une amitié qui se confirma en 2510 du Troisième Âge, lorsque le Gondor, et plus particulièrement la région du Calenardhon, fut attaquée par les Balchoth, un clan d’Orientaux soutenu par les Hordes d’Orques.

Balchoth
Cirion, le douzième Intendant souverain du Gondor, demanda de l’aide à Eorl, le seigneur des Éothéod à ce moment là.

Eorl
Lors de la Bataille des Champs de Celebrant, Cirion et ses troupes se trouvèrent en très mauvaise posture, entourés par les Orientaux et les Orques.

Champs de Celebrant
Mais alors que tout semblait perdu, Eorl surgit de nul part, accompagné d’une immense armée qu’il avait amassée en un temps record, afin de venir en aide au Gondor. Les cavaliers Éothéod foncèrent sur les ennemis, faisant de nombreuses victimes. Eorl venait de sauver Cirion et son armée.

Eorl
L’intendant souverain n’était pas un ingrat, et il savait pertinemment que les Éotheod vivaient sur une terre bien trop étroite au vue de leur population et de leurs besoins.

Il décida alors, pour remercier ses alliés, de leur céder la région du Calenardhon. L’amitié éternelle des peuples fut alors scellée par un serment.

Eotheod

Rohirrim contre Dunlendings

Et ce nouveau royaume fut nommé Rohan, et ses habitants les Rohirrim.

Rohan
Ces derniers chassèrent les hommes qui habitaient dans les vallées des Montagnes Blanches vers l’Ouest, dans le pays de Dun. Ces hommes, appelés des Dunlendings devinrent alors les pires ennemis des Rohirrim.

Dunlendings
Dans le film Les Deux Tours de Peter Jackson, Saroumane fait référence à cet événement :
“Les Rohirrim ont pris vos terres ! Ils ont chassé votre peuple vers les collines, où vous avez du mal à survivre ! Reprenez les terres qu’ils vous ont volées ! Brûlez tous les villages !”

Dunland Saroumane
Lorsque les Dúnedain offrent le Calenardhon aux Rohirrim en 2510, ils conservent néanmoins la forteresse d’Isengard, mais négligent petit à petit sa défense. Elle sera conquise par les Dunlendings deux siècles plus tard, vers l’an 2700 du Troisième Âge. Ils s’en serviront comme d’un poste avancé dans leurs attaques contre le Rohan.

Dunlendings
Les Rohirrim finissent par les chasser d’Isengard au cours du long hiver en 2759.

Rohan et Dunland
Hiver durant lequel se déroula le siège de Fort-le-Cor, au cours duquel mourut Helm Poing de Marteau.

Gouffre Helm

L'arrivée de Saroumane

L’Intendant souverain du Gondor, Beren, décida alors, après que l’Isengard fut libéré, qu’il était temps de se débarrasser de ce fardeau. Il remit les clefs de la Tour d’Orthanc au mage Saroumane, après son retour d’une expédition dans l’Est.

Saroumane Isengard
Le mage accepta ce présent, et fit fortifier l’enceinte de pierre, et sans mauvaises intentions décida d’utiliser le Palantír caché dans la Tour d’Orthanc.

Saroumane Palantir
Et c’est à partir de ce jour que Saroumane sombra petit à petit dans la folie, manipulé par Sauron, depuis le Palantír de Minas Morgul.

Minas Morgul
Le magicien va alors héberger des Orques dans son royaume, construire des fosses destinées à accueillir toujours plus d’Orques, d’Uruk-hai et de Wargs. Il va faire construire des forges dont les flammes sont nourries par les arbres de Fangorn, dans le but d’équiper ses armées et de gagner en espace. Tout cela dans l'objectif d’envahir le Rohan, selon les instructions de Sauron.

Orques
Warg
Mais petit à petit, Saroumane, corrompu et rendu fou par la soif de pouvoir, prévoit secrètement de surpasser son maître, et de faire de l’Isengard une forteresse plus puissante alors que Barad-dûr.

Barad dur

Sylvebarbe et les Ents

Mais en l’an 3019 du Troisième Âge, pendant la Guerre de l’Anneau, un élément perturbateur vient contrecarrer les plans du magicien.

Sylvebarbe, l’Ent gardien de Fangorn, ne supportant plus de voir Saroumane dévaster la forêt, décida de réunir le Cercle des Ents, afin de les convaincre de prendre part au conflit.

Ents
Au terme de trois jours de délibération, l’assaut fut lancé contre Isengard, et Saroumane fut vaincu.

Isenger immergé
Après sa défaite, le magicien se terre dans la Tour d’Orthanc, et les clefs de l’Isengard furent remise à Sylvebarbe.

Saroumane parvint plus tard à faire croire à l’Ent qu’il avait changé, prenant conscience de son erreur, et quitta sa forteresse avec pour objectif d’envahir la Comté.

Fuite de Saroumane
Après la guerre, les Ents plantèrent à l’intérieur de l’enceinte de pierre différentes essences d’arbres. À la fin du Troisième Âge, Sylvebarbe remit à son tour les clefs de l’Isengard à son propriétaire légitime : le roi du Gondor, Aragorn.

Isengard arbre
Sources (textes et illustrations) :
  • Le Seigneur des Anneaux - JRR Tolkien
  • https://en.wikipedia.org/
  • https://lotr.fandom.com/
  • https://www.tolkiendil.com/
  • https://www.youtube.com/channel/UC2KS7d-AX_qTnazWE1Ey9tA/videos
  • https://www.youtube.com/user/TheMetalluca/videos
  • https://www.youtube.com/channel/UCFSxmv5TUOzAcSfsZ8ENEFg/videos
  • https://www.youtube.com/channel/UCOwuxI6Z3uLANkwER-ZPM5Q
  • https://www.youtube.com/user/MegaMETALLLL/videos
  • https://www.tednasmith.com/
  • http://anke.edoras-art.de/
  • http://www.brothershildebrandt.com/tolkien.htm

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.